Révolution Socialiste  

Home

Liens

Révolution Permanente

Lucha Marxista

Grupo Germinal

 

 

Le gouvernement maintient sa loi…

Dirigeants syndicaux, refusez de négocier le CPE !
Appelez à la grève générale
jusqu’à l’abrogation de la loi Villepin !

 

Le premier ministre, après avoir envoyé ses amis de l’UNI tenter de paralyser les assemblées générales des étudiants et agresser les grévistes, après avoir fait matraquer les étudiants à Lille, à Rennes, à Toulouse, à Paris (Sorbonne) par les flics de Sarkozy, vient de déclarer qu’il maintenait la loi « pour l’égalité des chances ». Une loi d’une grande violence contre les jeunes :

La loi du gouvernement Chirac-Villepin-Sarkozy et de l’UMP prévoit l’apprentissage patronal à 14 ans (article 2), un « contrat première embauche » avec une période d’essai de deux ans (art. 8), des stages pouvant aller jusqu’à six mois (art. 9), des exonérations fiscales et sociales pour les patrons (art. 4, art. 25, art. 29, art. 30…), un « contrat de responsabilité parentale » pour faire retomber sur les familles les plus pauvres les conséquences du chômage et de la misère engendrés par le capitalisme (art. 48…), un « service civil volontaire » pour remettre dans les mains de l’armée des milliers de jeunes (art. 52)...

Face à la répression, aux agissements des rejetons de l’UMP et consorts, face à la violence du gouvernement, les étudiants sont en état de légitime défense et doivent s’organiser pour protéger leurs AG, leurs manifestations, la grève votée.

La loi Villepin ne doit pas s’appliquer.

 

Retrait du CPE et de l’apprentissage à 14 ans !
Abrogation de toute la loi Villepin !

 

Pour isoler les étudiants dont la grève s’étend et commence à menacer le gouvernement au service du capital, de Villepin prétend aménager avec les « partenaires sociaux » le CPE et en faire le bilan avec eux tous les six mois.

 

Dirigeants des syndicats étudiants et des syndicats de travailleurs (UNEF, CGT, FO, SUD, FSU, UNSA…),
refusez toute discussion du CPE !

 

Les étudiants mobilisés, les travailleurs qui ont fait l’expérience des « journées d’action » de 24h impuissantes à empêcher la loi Fillon, les coups contre les retraites, contre les privatisations, etc, le savent pertinemment : pour faire plier le gouvernement, il faut dresser contre lui la force unie de la jeunesse et du prolétariat. Assez des journées d’action, grève générale !

 

L’UNEF a appelé à la grève générale :
Dirigeants des organisations enseignantes (SNESup, etc.) et des confédérations ouvrières (CGT, FO), appelez à la grève générale !

Que la Coordination et les syndicats appellent ensemble à manifester à Paris pour l’abrogation de la loi Villepin !

 

 

12 mars 2006

 

Groupe Bolchevik

pour la construction du Parti ouvrier révolutionnaire, de l'Internationale ouvrière révolutionnaire
(Collectif Révolution Permanente)