Révolution Socialiste  

Accueil

Liens

Révolution Permanente

CRP en el Perú

Grupo Germinal

 

 

Intervention au congrès SNUipp-FSU (92)

11 mai 2007

 

Camarades,

Notre congrès se tient 5 jours après la victoire à l’élection présidentielle de Sarkozy, le candidat de l’UMP, le candidat du parti de Chirac. C’est un ennemi des travailleurs qui va nommer le gouvernement. Son programme aussi est connu : réactionnaire, il a reçu, d’après un sondage, 96% des voix des sympathisants du Medef. Notre congrès doit déclarer clairement qu’il faut se préparer à combattre et vaincre le futur gouvernement de Sarkozy.

Les raisons en sont simples : on ne peut attendre que des coups de celui qui a parfait la privatisation d’EDF, qui fut ministre de l’intérieur, qui a fait arrêter les grévistes de La Poste à Bègles et à la SNCM à Marseille par des commandos du GIPN et du GIGN, qui a fait arrêter par centaines les jeunes des banlieues pauvres révoltés par la mort de deux adolescents, qui a fait matraquer des  étudiants par centaines en mars et avril 2006. Plusieurs lois dites « Sarkozy » ont été adoptées contre les libertés démocratiques puis en 2006 contre la fraction immigrée du prolétariat. D’ailleurs le candidat Sarkozy a repris à son compte le bilan de 5 années de gouvernement UMP-UDF. Il s’est félicité des lois Fillon contre les retraites et l’école, des lois contre la Sécurité sociale.

Il entend utiliser vite et fort sa victoire électorale : contre le droit de grève ; pour la suppression de milliers d’emplois dans la Fonction publique et la destruction des régimes spéciaux de retraite ; pour plus de flexibilité et donc de précarisation ; pour l’allongement de la durée du travail ; pour de nouvelles attaques contre les chômeurs, les immigrés, le droit aux études, le remboursement des soins, liste non exhaustive.

Notre syndicat a pour devoir de se déclarer en guerre contre Sarkozy et son futur gouvernement, d’organiser la lutte pour le défaire. D’abord en refusant de l’aider à porter des coups contre les travailleurs et la jeunesse.

Pendant que Sarkozy part en jet privé prendre des vacances sur un yacht de milliardaire, son représentant Xavier Bertrand a annoncé 4 conférences « sur l'égalité salariale, sur la sécurité sociale professionnelle, sur l'amélioration des conditions de travail et sur la rénovation de la démocratie sociale ».

Notre syndicat et sa fédération peuvent d’ores et déjà déclarer qu’ils ne s’associeront pas aux ennemis des salariés, qu’ils ne sont pas « partenaires » de Sarkozy. Notre syndicat et sa fédération doivent s’adresser à toutes les confédérations syndicales ouvrières, pour qu’elles fassent de même et que s’organise un front unique contre toute participation aux conférences et autres négociations que le futur gouvernement veut mettre en place. Ainsi nous préparerons la lutte pour le vaincre.

Aux législatives qui viennent, il ne peut pas davantage y avoir collaboration ou neutralité. Le SNUipp et la FSU ont la responsabilité d’appeler à battre l’UMP, l’UDF (toutes moutures), le FN.

Il nous faut un syndicalisme de défense des intérêts des salariés face à la classe bourgeoise, son président de la République, son gouvernement.