Révolution Socialiste  

Accueil

CoReP

CRP en el Perú

 

 

Groupe Bolchevik
pour la construction du Parti ouvrier révolutionnaire, de l'Internationale ouvrière révolutionnaire

Destinataires : ARS France

Copie à : CRP Pérou, GKK Autriche, ITC Grande-Bretagne

Objet : Votre lettre du 5 juin

Date : 12 septembre 2010

 

Chers camarades de l’Alternative révolutionnaire socialiste,

Nous avons pris connaissance de votre réponse du 5 juin. Nous constatons que votre courrier répond au nôtre par une proposition de réunion afin de discuter d’une éventuelle fusion de nos organisations. Votre proposition ne semble pas faire un préalable de la confrontation de nos programmes respectifs. Vous considérez que la fusion pourrait se faire sans régler tout ou partie des divergences entre nous alors qu’il en existe effectivement.

Au contraire, nous pensons que nos échanges en vue d’une fusion doivent se donner un cadre programmatique conséquent. Si une telle fusion réussissait, ce serait en effet un progrès sur la voie de la construction d’un parti ouvrier révolutionnaire en France. Mais une telle organisation ne peut naître d’une fusion sans avoir délimité, sur le terrain programmatique, ses frontières et sa stratégie.

Nous avons résumé dans notre lettre du 18 avril le cadre d’une démarche de regroupement :

Pour résoudre la crise de direction, l’avant-garde internationale doit se rassembler sur la base d’un programme clair. Ce programme procédera des avancées programmatiques antérieures (celle des quatre internationales ouvrières). Ce programme ne peut être qu’international, le parti à construire, étant, comme vous le dites très justement, par essence international. (Lettre du GB à l’ARS, 18 avril 2010)

Il s’agit de prendre très au sérieux la lutte pour la révolution prolétarienne mondiale. En élèves de Marx, d’Engels, de Lénine et de Trotsky,  nous devons adopter un programme qui puisse rassembler l’avant-garde des ouvriers et des exploités du monde entier. Seul un tel programme peut, avec l’aide de camarades dans chaque pays, permettre de construire un parti ouvrier révolutionnaire en France. Seul un tel programme permettra de construire des organisations qui supplanteront les partis ouvriers réformistes et aideront le prolétariat à prendre le pouvoir.

Sur la base d’un accord sur le programme international pour la révolution prolétarienne, il nous sera beaucoup plus facile de décider d’un programme national et d’une organisation commune en France. C’est dans cette perspective que nous acceptons de vous rencontrer pour confronter les documents internationaux du Collectif Révolution Permanente avec vos positions.

 

La cellule centrale du Groupe bolchevik