Révolution Socialiste  

Accueil

CoReP

CRP en el Perú

 

« Brève » de l’ARS, 18 janvier 2011

 

Vive la revolte du peuple tunisien !

Chômage, explosion des prix, dictature policière, la révolte du peuple a explosé.  Et le peuple tunisien a eu raison de Ben Ali. Il a fait dégager Ben Ali. Le sang que la dictature a fait couler n’a pas refroidi les ardeurs des travailleurs et de la jeunesse.
Trop de misère, trop d’oppression, trop de corruption. Le président dictateur Ben Ali et ses services de police ont fait un massacre. Mais les 80 assassinés, le mouvement en a fait ses martyrs. Ils ont renforcé la détermination d’en finir avec l’atmosphère de peur. Le sacrifice n’a pas été vain.
Maintenant, c’est toute l’oligarchie qui a peur autour du clan Trabelsi. La peur a changé de camp. Pas seulement en Tunisie, en Algérie aussi et au Maroc. Le soulèvement tunisien ouvre la voie pour l’ensemble des populations de la région du Maghreb.  La révolte tunisienne annonce un grand changement.
Tremblez mafieux les affairistes ! Tremblez bureaucrates ! Tremblez protégés de l’impérialisme ! Tremblez officiers sanguinaires ! Tremblez les bourreaux ! Ben Ali a pris ses jambes à son coup.
Mais attention ! Les quarante voleurs sont toujours là qui veulent répondre à l’affront. Ils saisiront la première occasion pour faire de nouveaux massacres si le peuple ne s’est pas préparé.
La classe ouvrière tunisienne,  alliée aux autres couches du peuple peut saisir le moment pour constituer son propre gouvernement,  débarrasser définitivement le pays du pillage des millionnaires et garantir un vrai régime de liberté.